lundi 22 décembre 2008

Le TAROGATO ou TOROGOATA

Le mot hongrois Tarogato (Taragot ou Torogoata en Roumain) fait référence à deux instruments distincts: un instrument à anches doubles de style bombarde ou hautbois selon les modèles et utilisé jusqu'au XVIIIe siècle (modèles Beliczay, Bethlen et Ligats) puis, lors d'un renouveau de la musique nationale en Hongrie, à un instrument en bois à perce conique et à anche simple.



exemples de tarogato anciens du Musée National à Budapest

C'est dans les années 1894-1896 que Josef Schunda, facteur d'instrument à Budapest, développe ce nouvel instrument qui sera adopté rapidement par les musiciens populaires hongrois et roumains. Il est accordé en Sib et descends au Si ou Sib grave selon les modèles. Paradoxalement, Schunda ne sera pas le premier à déposer un brevet pour ce nouvel instrument à vent.

En effet, Janos Stowasser père et fils, luthiers issus d'une longue lignée de facteurs d'instruments à Budapest mais originaires de Graslitz en Bohême (maintenant Kraslice en Tchéquie), déposent le 15 septembre 1897 une demande de brevet pour un nouvel instrument nommé Tarogato (office des brevets hongrois, Budapest, n°11545 classe IX/d). Ce brevet sera publié le 18 juin 1898.



brevet de Stowasser du 15 septembre 1897

Deux jours plus tard, soit le 17 septembre 1897, Josef Schunda dépose son propre brevet qui ne sera publié que le 31 janvier 1899, soit six mois après celui des Stowasser senior et junior ! (office des brevets hongrois, Budapest, n°13545 classe IX/d)

brevet de Josef Schunda du 17 septembre 1897

Les deux instruments ont, il faut l'avouer, peu de différences, si ce n'est quelques clés simples chez Josef Schunda, montées sur un axe commun chez les Stowasser, comme les clés de Do et Ré# graves.
Josef Schunda qui, par contre, n'avait pas montré dans son brevet la forme intérieur du bec, dépose une autre demande de brevet le 14 mars 1905 pour "un bec de Tarogato ou de clarinette" (n° 33849, publication du 18 septembre 1905).

......
le brevet Schunda (1905) et une publicité Stowasser (1908)

Exemple d'un Tarogato du début du XXe siècle








deux grands interprètes:
Dumitru Farcas en berger avec sa Taragot (Roumanie)
Nagy Csaba en militaire avec son Tarogato (Hongrie)
A CHACUN SON STYLE !


instrument utilisé en Roumanie (2ème moitié XXe siècle)

Dumitru Farcas: le roi de la mélodie !

video
..
Luca Novac: le roi du détaché !

video

BONNE ECOUTE !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

A cette vitesse la, c'est au moins du double détaché !

Claribole a dit…

Oui, au moins ! et encore, il faut que les doigts suivent la cadence infernale!