jeudi 18 mai 2017

Clarinette en Ut de Baumann et cor de basset attribué à Freyer & Martin à Postdam à vendre aux enchères ...


Clarinette en Ut de Jean Jacques Baumann, Paris, vers 1810
corps en buis bagué d'ivoire, 6 clés carrées en laiton, bec à fil en ébène,
un corps intermédiaire en sus (non d'origine)




Cor de basset en Fa, anonyme, Allemagne, vers 1830
attribué à Freyer et Martin, Postdam
corps en buis bagué d'ivoire, quinze clés carrées en laiton
le bec, le barillet et le pavillon ne sont pas d'origine

lots mis en vente aux enchères de Vichy, samedi 20 mai 2017

Ces deux instruments faisaient partie de la collection du
 clarinettiste anglais Keith Puddy: 
On peut les entendre sur le CD enregistré par ce musicien en 1993:
The early clarinet family, CC0904 Clarinet classics

    

L'enregistrement comprend aussi un autre instrument de la collection Puddy: Une rare clarinette en Ré à deux clés de Philipp Gottlieb Wietfeld, Burgdorf, milieu XVIIIème, illustrée dans la pochette du CD

comparaison entre deux cors de basset:

en haut: instrument à 15 clés attribué à FREYER & MARTIN, Postdam, actifs c.1808-p.1816

en bas: instrument de Friedrich Gabriel August KIRST, Postdam, actif de 1772 à 1804

lundi 8 mai 2017

Ebène et Ivoire (partie 1) : clarinettes françaises à 5 et 6 clés

de gauche à droite:
Clarinette en Fa de J.J Baumann, Paris, à 6 clés laiton (5+1) c. 1810
Clarinette en Ut de B. Raver, Bordeaux, 5 clés laiton, c.1800
Clarinette en Ut de J.J Baumann, Paris, à 6 clés argent, bec ivoire, c.1815
Clarinette en Ut de Labor, Toulouse, à 5 clés argent, c.1815

Les clarinettes du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle sont traditionnellement réalisées en buis, (bois européen facile à tourner), avec des bagues en ivoire ou en corne.

Certains modèles "haut-de-gamme", plus onéreux à l'achat, sont cependant disponibles en bois d'ébène ou de grenadille, bois tropicaux d'importation, avec des bagues en ivoire et des clétages (keyworks) en laiton ou en argent.


Clarinette en ébène et ivoire de A. DARTU, Nord de la France, vers 1800-1810



vente aux enchères de Vichy, mai 2016

corps en Ut, ébène avec bagues d'ivoire, cinq clés carrées en argent.

pavillon (bell) et corps inférieur en une seule partie.

les ressorts sont rivés aux clés et la clé de Mi / Si est traversée
par une pointe métallique servant de guide.

(la photo est trompeuse car elle présente l'instrument avec les deux corps de Si bémol au lieu des deux corps en Ut, ceux en Si bémol et le barillet provenant d'un autre instrument de A. DARTU)

A. DARTU est un facteur totalement inconnu dans les ouvrages de Langwill et Waterhouse ainsi que dans le "Livre d'Or de la Clarinette Française". Ce patronyme (DARTU / DARTUS) est surtout porté en France dans le Nord et le Pas-de-Calais.