jeudi 24 décembre 2009

Joyeux Noël, Merry Christmas !

mirliton en forme de trompette jouet
.......Carte postale française vers 1910
............"révisée en décembre 2009"

jeudi 10 décembre 2009

MARTIN Frères - Catalogue de 1905

Le catalogue 1905 en fac-simile de "Martin Frères à Paris" édité par l'ACIMV en 1991 étant épuisé, nous vous proposons les planches représentant les clarinettes sopranos proposées à la vente.

MODELE
France, Espagne, Mexique et Amérique du Sud
Cliquez sur les photos pour les agrandir
Clik to enlarge photos

MODELE
Belgique


MODELE
Angleterre et Colonies

MODELE
Etats-Unis, Mexique et Canada

MODELES BREVETES
systèmes J-B Martin


MODELES
systèmes Boehm et Demi-Boehm

MODELES
systèmes ordinaires
de 7 à 13 clefs
On remarquera le grand nombre de variantes, plusieurs pays ayant leurs préférences (types de clés, emplacements du trou de registre en dessous ou au dessus ...) Les clarinettes systèmes simples en buis ou ébène, clefs laiton ou maillechort ne sont pas représentées, mais elles sont toujours au catalogue en ce début de 20ème siècle, avec de 7 à 13 clés et proposées tout de même en 32 modèles différents !
Si on ajoute les modèles systèmes Albert, Boehm, Demi-Boehm et J-B Martin (selon le brevet français Martin de 1898) plus les différences liées aux diapasons (clarinettes en La, Sib, Ut, Ré ou Mib accordées aux diapasons haut ou bas, en High Pitch, low Pitch, diapason anglais, diapason normal) que de variantes possibles !
extrait du brevet français par Martin frères en 1898
clarinet catalog, french patent by Martin Freres 1898
Albert Boehm and semi-Boehm models

samedi 21 novembre 2009

Vive la Sainte-Cécile 2009 !

clarinette métal, France, vers 1930

samedi 14 novembre 2009

Clarinette Conn en métal - brevet de 1889

Brevetée en 1889 par Charles G. Conn, cette clarinette sera produite avec succès en 1895 pour les musiques militaires américaines. Cependant, difficile à réparer en raison des doubles parois, elle sera rapidement abandonnée dès le début du 20ème siècle et remplacée par la clarinette en ébonite de qualité supérieure produite elle aussi par la maison Conn d'Elkhart dans l'Indiana.

extrait du brevet américain de 1889 par Conn
pour une clarinette métal à doubles parois

musicien américain, vers 1895
avec sa clarinette métal à doubles parois

samedi 7 novembre 2009

Gravure d'un clarinettiste Italien vers 1840

extrait d'une planche d'encyclopédie italienne
vers 1830-1840 (collection DW)
le musicien joue avec l'anche positionnée sur le dessus du bec, une pratique encore très courante à la fin du XIXe en Italie
(cliquez sur l'image pour agrandir)

dimanche 1 novembre 2009

Brevet américain pris en 1909-1911 par Djalma JULLIOT pour clefs de clarinette

Djalma Julliot (1858-1922) en 1900


Djalma Julliot est né le 20 avril 1858, issu de l'union de Louis Joseph Victor Julliot et de Marie Vacquelin. Son grand père maternel, Hilaire Vacquelin est l'un des premiers fabricants de clefs d'instruments de musique recensés à La Couture-Boussey vers 1835, le père de ce dernier, Nicolas Vacquelin, étant même cité en 1900 dans Le Monde Musical comme ayant crée son atelier à La Couture en 1810.
.
Après son apprentissage chez Hilaire Vacquelin et son mariage avec la fille de celui-ci en 1857, Victor Julliot s'installe à son compte puis s'associe avant 1875 avec son beau-frère, Ernest Vacquelin pour la fabrication des garnitures de clefs en cuivre, maillechort ou argent des flageolets, flûtes, hautbois et clarinettes.
Ils fournissent les nombreux ateliers de fabrications d'instruments à vent en bois de La-Couture-Boussey et de ses environs (Garennes, Ivry-la-Bataille, ...).

en-tête de lettre de la maison Vacquelin et Julliot, vers 1875-1880


Djalma Julliot se passionne dès son plus jeune âge pour la flûte traversière, instrument qu'il affectionne particulièrement et dont il joue dans l'Harmonie municipale de La Couture Boussey.
Très jeune, il débute son apprentissage dans l'atelier familial et devient en 1880 l'associé de son père en remplacement d'Ernest Vacquelin, son oncle maternel.
Djalma Julliot aménage un petit atelier de réparation et de réglage des flûtes qui atteindra rapidement une grande renommée, puis se lance bientôt dans la fabrication de flûtes en bois et surtout en métal et à perce cylindrique d'après les travaux du grand flûtiste allemand Théobald Boehm.
En 1888 il entre en contact avec le célèbre flûtiste Paul Taffanel (1844-1908) professeur de flûte au Conservatoire Supérieur de Paris de 1863 à 1908 et qui deviendra son fidèle ami, tout comme le seront plus tard Philippe Gaubert (1879-1941) de l'Opéra de Paris et des Concerts du Conservatoire et François Borne (1840-1920), professeur au Conservatoire de Toulouse.
Djalma Julliot prend la direction de la maison familiale de fabrication de clefs en 1890 et dépose sa propre marque de fabrique en 1894 pour la fabrication "d'instruments d'artistes" : flûtes, petites flûtes et flûtes basses.
Il remporte immédiatement de nombreux prix dans les expositions. L'atelier prend de l'ampleur, et pas moins de 34 ouvriers sont répertoriés dans son catalogue illustré de 1903.
carte publicitaire de la maison Djalma Julliot à La Couture Boussey (Eure) vers 1905-1908



Djalma Julliot d'après son catalogue de vente de 1903
La mort en 1908 de son grand ami Paul Taffanel marque un tournant dans la carrière de Djalma Julliot qui est très touché par ce décès, comme il l'a été auparavant en 1900, malgré les éloges de la profession, de n'avoir pas obtenu la médaille d'Or lors de l'Exposition Universelle de Paris, pourtant sa première participation à un évenement de cette envergure.
Cet esprit inventif qui a déposé de nombreux brevets français avec son ami François Borne pour la flûte traversière, déposera aussi en 1909 un brevet américain pour la maison Rudoph Wurlitzer (1831-1914) Corporation de Cincinnati dans l'Ohio dont le sujet principal est les cleftages pour la clarinette afin d'améliorer principalement les articulations, passages et trilles des notes obtenues au milieu du corps de l'instrument. (surtout variations de cleftages pour le do#/sol# articulé)
Le brevet pour ce cleftage de clarinette est demandé le 8 avril 1909 et sera finalement obtenu le 7 novembre 1911 (US patent n° 1,008,272).


"...To all whom it may concern: Be it known that I, Djalma Julliot, a citizen of the Repiblic of France, and a resident of La Couture Boussey, in the Department of Eure, Frace, have invented a certain new and useful Improvement in Clarinets, of wich the following is a full, clear and exact description, reference being had to the accompanying drawings, which form a part of my specification.
My invention relates to Clarinets and its object is to provide the clarinet with certain novel mechanisms to facilitate the playing thereof. These improvements are applicable to the Albert and Boehm system clarinet in one or two pieces.
By the use of my improvements the fingering of the keys near the middle of the instrument, for the combinations producing D#, F#, G# A# , and the fingering of the three successions C-Eb, C#-Eb and B.natural-Eb, is facilated, as is also the corresponding fingering for many combinations of the entire scale of the clarinet ..."
En 1911, seulement âgé de 53 ans, Djalma Julliot se décide à vendre son atelier de fabrication de flûte et sa marque de fabrique à Clément Masson qui continuera de porter haut l'étendard de cette marque renommée.
Djalma continuera a travailler dans cet atelier à l'essai des instruments "d'artistes" ainsi qu'avec Auguste Buffet son gendre et successeur avant juillet 1911 pour l'atelier de fabrication de clefs d'instruments.

pour en savoir plus sur Djalma Julliot, sa famille et son oeuvre:
.
Bernard Duplaix
"Djalma Julliot", article dans la revue
Traversière Magazine, 1999, 1er trimestre.
.
F. Camboulive et S. Robson:
Djalma Julliot, prédécesseurs et successeurs
article dans Le Mistenflûte n°6, septembre 2005,
revue des Amis du Musée des Instruments à Vent
de La Couture Boussey
.
blog de René Pierre
"Les Flûtes basses par Djalma Julliot de La Couture"

jeudi 22 octobre 2009

clarinette Korzenberger à Neukirchen


clarinette en Sib de
Korzenberger à Neukirchen (D)
c.1820
...
buis et corne, 5 clefs carrées en laiton
.
Clarinet in Bb, boxwood and horn,
5 square keys in brass
...
...
...
marque visible sur le pavillon et le corps supérieur:
..
KORZENBERGER / NEUKIRCHEN





ce facteur n'est pas répertorié sous ce nom dans l'excellent ouvrage de Enrico Weller sur les facteurs d'instruments à vent de Markneukirchen et du Vogtland mais sous celui de Karl Friedrich "Kurzenberger" (1791-1848), actif de 1814 à 1848. La seule autre référence disponible est la mention en 1993 dans "The new Langwill index" par W. Waterhouse d'une vente chez Sotheby's à Londres en 1987 d'une clarinette de la collection du Dr. Wolfgang Willms d'Aachen en Allemagne, cet instrument possédant aussi en bas de l'estampille un "soleil".

Avez vous des compléments, références d'autres instruments ? merci par avance.
pour agrandir l'image, penser à cliquer dessus !

mardi 13 octobre 2009

Clarinette Basse Hawkes & Co de 1911

clarinette basse à plateaux avec doigtés type saxophone, double clefs de registre (R1/R2), clefs de La et Sol# indépendantes (1), plateau du majeur gauche (2) percé pour permettre le doigté de fourche du Mib/Sib comme sur les clarinettes à système apogée de Buffet-Crampon, et clé de Do#/Sol# (3) ouvrant curieusement sur le côté gauche.


(le bocal et le pavillon ne sont pas présentés car pas d'origine)







*
le cléftage main droite correspond au système Boehm mais sans les clefs dupliquées pour l'annulaire droit.
.
.
Le doigté de cet instrument est donc proche de celui du saxophone (système simple main gauche, système Boehm main droite avec dans le registre aigu un Fa joué par l'index et non un Fa# comme pour le système simple). Des clarinettes contra-alto de Linton ont aussi adopté ce type de cleftage pour faciliter le jeu de cet instrument par des saxophonistes.

mardi 6 octobre 2009

Clarinettes françaises à anneaux et trous de ventilation vers 1840-1850

Clarinette en Ut par Auguste Buffet jeune à Paris
buis et ivoire, clefs laiton, sans barillet, bec en ivoire
clefs graves main droite avec ressorts à aiguille (brevet 1838)
boxwood and ivory, brass keys, without barrel, ivory mouthpiece
low keys for the right hand with needle springs (patent 1838)
(collection DW)
l'anneau L1 ferme le trous de ventilation V1
l'anneau L2 ferme les 3 trous de ventilations V1 V2 et V3
l'anneau L3 ferme le trou de ventilation V2
ring L1 closes vent hole V1
ring L2 closes vent holes V1 V2 and V3
ring L3 closes vent hole V2
.
Clarinette en La par Auguste Buffet jeune à Paris
buis, clefs et garnitures en laiton, bec en ébène
Clarinet in A, boxwood, brass keys and ferrules, ebony mouthpiece
(collection late sir N. Shackleton, now Edinburgh University)
même système avec trou de ventilation V1 sur le dessus de l'instrument
same system with vent V1 on the top of the body
...

brevet français par Jean-Louis Buffet-Crampon et François Joseph Gyssens n° FR 4429 de 1845, publication en 1846
french patent by J-L Buffet-Crampon and F.J Gyssens
n° FR 4429 in 1845, publication in 1846
même système avec trous de ventilation V1 et V2 sur le dessus du corps
same system with vent holes V1 and V2 on the top of the body

...
Clarinette en Sib par Buffet-Crampon à Paris
buis, clefs et garnitures en laiton, bec en palissandre
clarinet in Bb, boxwood, brass keys and ferrules, rosewood mouthpiece
même système mais le trou de ventilation V3 est la clé ouverte et articulée de sol#/do#. cette clé est fermée quand l'anneau L2 est pressé mais peut être ouverte par le petit doigt gauche L4 pour obtenir le sol#/do#
same system but the vent V3 is the open and articulated C#/G# key. this key is closed when L2 ring is pressed and can be open by L4 for the notes C#/G#

détail de la clé ouverte et de ses ressorts
details of the open key and its springs
ce système de double ressorts ressemble au système Dorus développé en 1837-1838 pour les flûtes Boehm par le luthier Louis Lot en collaboration avec Louis Dorus, professeur au Conservatoire de Paris.
This double springs system looks like the Dorus system developped in 1837-1838 for Boehm flutes by the instrument maker Louis Lot in collaboration with Louis Dorus, professor at the Paris Conservatory.
.

corps du bas clarinette en Sib de Buffet-Crampon
low joint of the Bb clarinet by Buffet-Crampon

la clé de Lab/Mib est aussi une clé ouverte fermée par l'anneau R2 (même systeme avec deux ressorts, un plat et un à aiguille).
.
.
the Ab/Eb key is also an open key, closed by the ring R2 (same system with a flat spring and a needle spring)



Hautbois système Boehm avec clé de Dorus
par Tournier et Goumas,
successeurs de Buffet-Crampon à Paris
(collection DW)
l'anneau L3 ferme la clef ouverte (entourée) qui peut être réouverte en appuyant sur la clé de Sol# (G#) grace à un double système de ressorts à aiguille.

Ce système est toujours difficile à régler car il fait intervenir deux ressorts de forces différentes. Il sera progressivement abandonné dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

lundi 5 octobre 2009

MERCI A VOUS, MES 12751 LECTEURS

vue de mes 7281 visiteurs français du 5 novembre 2008 au 5 octobre 2009.
(Au Top, les régions de : Paris, Senlis, Amiens, Lille, Cambrai, Reims, Strasbourg, Lyon, Rennes, Nantes, Toulouse, Montpellier, Marseille, et tant d'autres ...)

Pris par d'autres activités musicales, je n'ai pu fêter dignement mes 10.000 lecteurs en 10 mois, alors "ça'sra donc mes 12751 en 11 mois" ce lundi 5 octobre 2009 à 12h51, heure de Paris !
.
Le but principal de la création de ce blog était de développer une nouvelle source d'information en français sur les clarinettes et leur historique car beaucoup de travaux documentés étaient soit en anglais soit en allemand.
Je pense que le but est atteint et que malgré la barrière de la langue pour certains, ce blog est aussi utile à nos lecteurs non francophones. Les nombreux documents inédits sont aussi une raison de ce succès.

LE TOP 10 DES VISITEURS (sur 72 Pays recensés):
1/ FRANCE (7281 visiteurs)
2/ ETATS-UNIS (1466)
3/ BELGIQUE (586)
4/ ALLEMAGNE (382)
5/ ITALIE (357)
6/ CANADA (273)
7/ GRANDE-BRETAGNE (280)
8/ BRESIL (242)
9/ SUISSE (229)
10/ Ex-Equo: ESPAGNE et JAPON (153)

Autre source de satisfaction, le temps de connexion et le nombre de pages consultées (moyenne de 4 pages consultées et connexion de 3,30 minutes pour l'ensemble des lecteurs, y compris ceux qui "papillonnent" d'un site à l'autre)
.
Enfin, ma plus grosse surprise: la présence du Brésil et de l'Espagne dans le top 10 des lecteurs ! obrigado, muchas gracias !

vendredi 2 octobre 2009

Brevet de Clarinette à clavier en 1895 !


Clarinette à Clavier par le Dr Shohé Tanaka
de Awadji au Japon
selon le brevet allemand n° DE 78957
du 21 février 1894 avec publication le 14 janvier 1895
.
Vous l'aviez rêvée ? et ben, il l'a fait !

mardi 29 septembre 2009

Une Visite au MET à New-York

gauche: cor de basset de Unglerth à Laibach (actuel Ljubjana en Slovénie)
droite: cor de basset de J.G Freyer à Postdam (Allemagne)
vers 1800-1810
Le Ch'tiot Musée vous invite à une visite chez un grand cousin à New-York, le "Metropolitan Museum of Art", grâce aux photographies disponibles sur Flickr dans l'album de Unforth:
.
.
Bonne visite !

mercredi 23 septembre 2009

PAMELA WESTON

Une grande dame de la clarinette, miss Pamela Weston a décidé de nous quitter à l'âge de 87 ans pour rejoindre tous les "Virtuosi" clarinettistes du Passé qu'elle a si bien bien su nous faire aimer dans ses diverses publications depuis bientôt 40 ans.

Le dimanche 20 septembre 2009, elle annonçait dans le Times les raisons de son départ pour une clinique suisse afin de bénéficier de la possibilité d'un suicide assisté. Respectons son choix et ayons une pensée pour elle et ses proches.

=> Article dans le Sunday Times :
..
Elle était l'auteur depuis 1971 de plusieurs livres en anglais sur la clarinette et surtout sur les clarinettistes qui ont marqué l'histoire de cet instrument:

- Clarinet virtuosi of the past, (1971)
- More clarinet virtuosi of the past,
- the Clarinettist’s Companion,
- Clarinet virtuosi of today,
- Yesterday’s Clarinettists,
-
Eight clarinet trios of the 18th century
- Heroes and heroines of clarinettistry (2008).


Son nom apparait aussi sur de nombreuses éditions de partitions pour clarinette qu'elle avait su redécouvrir dans les bibliothèques du monde entier. Elle a fait don de ses archives privées au musée d'Edinburgh en Ecosse:
...


Biographie en anglais:

Pamela Weston was, for the first 20 years of her professional life, a clarinet soloist of distinction. She studied the instrument under Frederick Thurston whilst a scholarship holder at the Guildhall School of Music in London. From 1951 to 1969 she held a professorship at the School and began her considerable output of music editions for which she is well known. During this time she had an exciting performing career, including many solo broadcasts.
As a member of the Klarion Trio (soprano, clarinet and piano), whilst searching at the British Library for new repertoire for the combination, she became intrigued by names of former clarinettists on the music and this began a lifelong interest in them. Her first book on clarinet virtuosi of the past was published in 1971. This was followed by two more on the same subject and one on great players of today.
She has been fortunate in having made contact with descendants of past virtuosi. For those of today she travelled all over the world to conduct personal interviews. In the New Grove Dictionary of Music & Musicians all the articles on clarinettists are by her.
She holds honorary membership of the International Clarinet Association, Clarinet & Saxophone Society of Great Britain, Moscow's Clarinet Club and New South Wales' Clarinet & Saxophone Association.

lundi 24 août 2009

TINTIN ETAIT AUSSI MUSICIEN !

Hergé nous l'avait bien caché:
Tintin dans sa jeunesse jouait de la clarinette
LA PREUVE EN IMAGE !

mardi 11 août 2009

Cor de basset mongol ou clarinette alto ? (Suite)

Grâce à l'obligeance de monsieur Romain M. , voici quelques photographies de la clarinette mongole Ever Buree pouvant être assimilée à une clarinette alto ou à un cor de basset courbe.



Un exemple sonore suivra sans doute ...
juste le temps que je pratique un pô !

mardi 30 juin 2009

M'FAUT DES VACANCES !

j'vois des clariboles partout !
même sur les étiquettes de bouteilles de vin
et en plus le vigneron se nomme LEBLANC !

mardi 16 juin 2009

BÜHNER et KELLER à Strasbourg

Tout comme les bassons, les clarinettes de Keller puis celles de Bühner & Keller à Strasbourg étaient très renommées. la situation géographique de Strasbourg explique les influences tant françaises qu'allemandes qui se reflètent dans leurs instruments.

instruments Bühner et Keller à Strasbourg, 1800-1820:
flûte traversière, buis et ivoire, une clé carrée en argent
clarinettes en Sib, buis et ivoire, 5 clés carrées en laiton
(collection DW)

clarinette en Ut, buis et ivoire,
9 clés carrées en laiton (5 + 4), vers 1820
(collection RP)

- QUELQUES PARTICULARITES DE FACTURE -


détail de la clé de registre

clé de Sol#/Mib non rivée

jusque dans les années 1810, les ressorts plats sont fixés au bois et non à la clé, (alors que dès les années 1790 de nombreux facteurs français ont déjà adopté les ressorts rivés aux clés). Certaines clarinettes postérieures de Bühner et Keller auront aussi un montage mixte: clés de registre et de La non rivées, celle de Sol#/Mib rivée ainsi que les grandes clés.
montage particulier des grandes clés de l'index gauche:
les ressorts plats ne sont pas rivés aux clés mais rentrent simplement dans un petit receptacle en dessous de la clé, permettant ainsi de changer facilement les ressorts. Ce type de montage ne se trouve que dans les clarinettes faites par Keller et les instruments les plus anciens de Bühner & Keller.

clés graves d'une clarinette en Sib à 5 clés,
avec les réceptables pour les ressorts
vers 1800 (collection RP)
ressort de la clé grave de Fa#
d'une clarinette en Ut de Keller
vers 1780 (collection NC)
clés à rallonge des clarinettes en Sib
vers 1810, avec des ressorts rivés
(collection DW)

vers 1810-1820, la grande clé de Fa# grave est traversée
par une pointe métallique lui servant de guide
Même si les instruments sont de même longueur, les dimensions des barillets et des corps supérieurs varient énormément
clarinette en Sib, buis et ivoire, 5 clés carrées laiton
vers 1800 (collection RP)
remarquez le très grand barillet estampillé B

POUR EN SAVOIR PLUS
SUR BÜHNER et KELLER
consulter le blog de RP :