dimanche 12 février 2017

Thermoclarinette en LA de Haynes à Boston, vers 1935


thermoclarnette en La de Haynes à Boston, mise en vente sur le site Ebay Usa en janvier 2017 (D.R)

L'instrument inventé vers 1926 et breveté en 1929 par William Haynes est une clarinette en métal à double-parois mais possédant un système original pour maintenir une température plus stable quelque soit le lieu de performance, intérieur ou extérieur. Powell, qui travailla de 1913 à 1926 avec Haynes avant de monter sa propre fabrique de flûte, clama ultérieurement être le vrai inventeur de ce système.



Le corps central de l'instrument est réalisé en une seule partie, permettant ainsi d'avoir une circulation d'air chaud entre la double paroi sur l'ensemble de ce corps, à la façon d'une bouteille thermo. Le barillet est aussi constitué d'une double-parois mais pas le pavillon.

William S. Haynes est un spécialiste américain de la flûte et réalise des instruments en argent massif très recherchés. Le corps de ses thermoclarinettes est aussi en argent massif, expliquant ainsi leur coût élevé à la sortie de l'usine et, par leur rareté, encore aujourd'hui. le clétage est réalisé en laiton argenté.



Après avoir dévissé le bouton situé à l'extrémité inférieure du corps de l'instrument, près du pavillon (voir dessin ci-dessous, n° 14) pour laisser partir l'air ambiant contenu entre les parois, l'air chaud est insufflé par le musicien dans une petite ouverture sur le dessus de l'instrument (chiffre 13 et photo ci-dessus, en position bouchon vissé et fermé). 



La température voulue étant atteinte, on revisse les deux ouvertures, l'air chaud permettant de chauffer la paroi interne de l'instrument et donc, à la façon d'une bouteille thermo, de garder la colonne d'air à l'intérieur à un diapason plus constant, moins tributaire des éléments extérieurs.



Contrairement au brevet, l'ouverture à l'extrémité inférieure de cet instrument pour chasser l'air contenu entre les deux parois de l'instrument n'est pas une cheminée avec un bouton vissé, mais un petit tube rotatif muni d'un ergot servant de curseur.


En raison de son coût élevé à sa sortie en 1929, en pleine récession, peu de thermoclarinettes seront réalisées, et encore moins dans la tonalité de La qui est réservée aux musiciens d'orchestres symphoniques mais aussi à ceux des bals pour pouvoir jouer aisément avec des violons dans les tonalités diésées.

Selon certains sites américains, la production tournera autour de 335 unités, dont une trentaine en La (estimation de 10%). Le présent instrument porte le numéro 157.

Thermoclarinette Sib en étui vendue par PM Woodwind Repair en 2011 (D.R)


Metal thermo clarinet in A

mercredi 1 février 2017

Rencontre entre collectionneurs: A consommer sans modération (ou presque) !

clarinette Dupinophone de Dupin, clarinette populaire double Pungi et saxonette en Ut Couesnon
(photo René Pierre - février 2011)

Souvenir d'une rencontre il y a juste 6 ans entre collectionneurs de clariboles
en Nord-Pas-de-Calais "comme qu'on disait à l'époque

Chercher l'erreur ...
Bruno Kampmann, président de l'ACIMV, plutôt collectionneur de cuivres et de tuyaux tordus a trouvé un autre pôle d'intérêt !