mercredi 30 décembre 2015

jeudi 19 novembre 2015

Clarinette BOOSEY & Co système Albert à plateaux, vers 1930

 
Clarinette système Albert à plateaux par Boosey & Co, London
diffusée aux USA par W.A Pond de New-York

Particularités: 
la plupart des clés sont montées ensembles sur de grands axes parallèles
à la perce, donnant ainsi  à cet instrument un "look" très particulier. 
L'usure du nickelage des plateaux indique une pratique intensive de cet instrument.





dimanche 15 novembre 2015

Essai d'une clarinette basse courbe en métal LEBLANC, vers1935




video
(cliquez au centre de l'image puis en bas à droite pour agrandir l'écran)
Merci à Caroline d'avoir saisi ces quelques moments de découverte et d'impro...







samedi 7 novembre 2015

Clarinette en métal Gaston DELILLE à Hénin-Liétard, vers 1930



collection F. C. - octobre 2015

Gaston DELILLE était un musicien, compositeur, éditeur et revendeur, le véritable fabricant de cet instrument étant la maison THIBOUVILLE frères à Ivry-la-Bataille (voir instrument semblable sur ce blog)

Carte postale représentant l'orchestre de Gaston Delille en 1924:
Pas encore de clarinette métal à cette époque!





dimanche 1 novembre 2015

Clarinettes système Demi-Boehm COUESNON et BUFFET-CRAMPON & Cie, fin XIXe - début XXe siècle

de gauche à droite: clarinettes en La "demi-Boehm"de Couesnon et de Buffet-Crampon & Cie

Le système Boehm à anneaux mobiles se caractérise à la clarinette par trois éléments principaux:

1/ le trou du pouce gauche fermé donne la note Fa (Fa# pour un système Albert ou bien allemand Baermann)

2/ les doigts de la main gauche plus l'index droit fermés donnent la note Sib dans le grave (Fa dans le clairon) au lieu d'un Si bécarre (Fa# dans le clairon) pour les systèmes Albert et allemand Baermann.

3/ les clés graves sont doublées pour les petits doigts (rouleaux ou bien doigts glissés pour les systèmes allemand Baermann ou Albert)

Le seul élément se rattachant vraiment au système "Boehm" développé par H. Klosé et A. Buffet jeune dans ces deux instruments est donc la doublure des notes graves par les deux petits doigts: les autres parties des instruments correspondent à des systèmes simples Albert. Les deux clarinettes en Sib sont aussi dans la collection et conservées avec celles en La dans deux étuis doubles savonnettes d'époque.

mardi 20 octobre 2015

Petite clarinette Mib MARTIN aîné à Toulouse, vers 1860

Corps en buis, bagues ivoire, système Müller à 13 clés maillechort rondes et légèrement bombées. Clés graves de la main droite montées sur un seul axe, dans le style de Buffet jeune.

vente Ebay France, septembre 2015




jeudi 15 octobre 2015

Clarinette en Sib de Cuvillier à Saint-Omer, vers 1839-1840


Suite à sa participation à l'Exposition de 1834 et à son relatif échec d'installation à Paris dans les années 1835-1839, Florent Cuvillier revient dans sa ville natale de Saint-Omer pour s'occuper de son père Pierre Cuvillier et reprendre l'atelier familial. Il utilise donc vers 1839-1840 cette marque et estampille très proche de celle qu'il utilisait lors de son court séjour parisien. Il utilisera ultérieurement (vers 1840-1845) une autre marque avec un visage rayonnant et une étoile à cinq branches.



clarinette en Sib, buis et ivoire, 13 clés laitons en pelle à sel montées sur des patins à boules. Bec à fil non signé. Longueur sans le bec: 597 mm, perce moyenne: 14,1 mm - 
(ancienne collection  W. Rousselet).

ces photos sont extraites de l'ouvrage
"Le livre d'Or de la Clarinette Française, index des facteurs et des marques", Larigot spécial XXIV, septembre 2012.

dimanche 30 août 2015

la 130.000e connexion a été effectuée le 30 août 2015

Merci de votre fidélité, en route vers 200.000...

samedi 29 août 2015

lundi 24 août 2015

Petit clarinette en Mib ROTT à Prague, vers 1900

corps en buis, bagues en laiton, support de pouce en laiton
8 clés en laiton à têtes modernes (chapeau chinois)
clés fixées sur des tourillons directement vissés dans le bois
les axes de fixation sont dans le style allemand (sans pas de vis)






instrument vu sur le site Ebay Allemagne, août 2015 d.r


samedi 1 août 2015

J. GRANJON à Paris: Clarinette en La, vers 1870



clarinette en La signée J. GRANJON (fabrication de La Couture-Boussey ?)
buis bagué d'ivoire, 13 clés laiton en pelle à sel et deux anneaux
clés fixées sur des pivots directement vissés dans le bois

instrument en vente sur le site de Frédéric Maillart: la cave à vents

dimanche 26 juillet 2015

Ensemble de trois clarinettes de STENGEL à Bayreuth


 pour plus de détails, consulter l'article de José-Daniel Touroude consacré à ces instruments provenant de sa collection:  article Stengel


mercredi 15 juillet 2015

Clarinette en Ut à 13 clés de N. GODFROY Jeune, vers 1840

clarinette en buis baguée d'ivoire, 13 clés en laiton montées sur plaques avec têtes de forme tronconique, typique de la facture des années 1840 à La Couture-Boussey (Eure), 4 petits rouleaux pour les clés utilisées par les petits doigts afin de faciliter le glissement d'une note à l'autre. 
 Quelques manques : une grande clé gauche, bois de la mortaise supérieure du barillet et deux bagues d'ivoire (barillet et pavillon).   vu sur le site Ebay France, juillet 2015 (D.R)
marque au fer: (visage rayonnant) / N. GODFROY. / JEUNE/ (monogramme NG)

Nicolas GODFROY est né en 1795 à Ezy dans l'Eure. Installé à La Couture-Boussey en 1823-p.1845, il y épouse Marguerite NOBLET, fille du luthier Clair NOBLET(marque NOBLET fils). 

Il est le frère cadet de François NOBLET né à Ezy en 1783 et qui estampille ses instruments "GODFROY aîné" entre deux étoiles à 5 branches. 

Ils n'ont pas de lien proche avec Clair GODFROY et sa descendance à La Couture et Paris.

Source: Le Livre d'or de la Clarinette Française, index des facteurs et des marques, Larigot spécial XXIV - ACIMV Paris.

samedi 4 juillet 2015

Clarinette système Boehm en aluminium de G. Rudolf UEBEL, 1984

modèle 60 en aluminium, année 1984, n° de série 8
vu sur ebay Pologne, juin 2015

marque de G. Rudolf UEBEL sur le barillet de la clarinette
il était installé à Wohlhausen près de Markneukirchen dans le Vogtland, région est allemande proche de la frontière tchèque, un des berceau de la facture instrumentale allemande dès le 18e siècle 



cet instrument ne peut être joué qu'avec le bec original de G Rudolf Uebel car il s'adapte comme un bec de saxophone: c'est l'instrument qui entre à l'intérieur du bec et non l'inverse

marquage et numérotation de l'instrument.
Les instruments Uebel donnent le numéro de modèle, puis l'année et le numéro de série