dimanche 16 décembre 2012

Contrebasse Sib métal de BUFFET-CRAMPON & Cie, 1936

Cette belle clarinette contrebasse en Sib en métal de marque BUFFET-CRAMPON a été produite en 1936.
(vendue aux enchères, Salle des Ventes de Vichy le 15/12/2012 photo DR).

Peu d'exemplaires ont été réalisé de ce modèle compact : on peut le rapprocher du modèle réalisé par la firme pour des clarinettes basses compactes pour théâtre afin de limiter l'encombrement dans les fosses d'orchestres. La seconde Guerre Mondiale stoppera sa production.

Un modèle contra-alto en Mib très proche sera réalisé un demi-siècle plus tard en Italie par la maison Orsi et surtout diffusé sous le nom de la marque Linton aux USA. (voir article à ce nom dans ce blog)

jeudi 15 novembre 2012

Clarinette à 12 clés de GARDET à Besançon

clarinette en buis teinté, bagues en corne
12 clés rondes et plates en laiton
(ex collection Rousselet, photos DW, droits réservés)
 
 Pour en savoir plus sur GARDET,
consulter le blog ci-dessous:
http://facteursetmarchandsdemusique.blogspot.fr/2012/11/claude-andre-gardet-1776-1855-facteur.html

mardi 13 novembre 2012

Clarinette SELMER système MARCHI

 Dans les années 1960, Joseph Marchi est directeur du Conservatoire et de l’Harmonie de Sète puis devient professeur de clarinette au Conservatoire de Marseille; Il met au point un système qui, tout en gardant la technique du système dit Boehm, permet - grâce à quelques clés supplémentaires, dont une clé d’harmonique favorisant les 17°- d'obtenir une étendue beaucoup plus grande vers les aigus et avec plus d’aisances d’émission et de liaison . 

Il confie la réalisation de cet instrument à la Maison SELMER.

La base du système Marchi est un modèle Full-Boehm avec Mib grave. Les clés additionnelles rendent la clarinette un peu lourde: (950 grammes). Cette clarinette est au catalogue de Selmer depuis août 1975 et jusqu'au milieu des années 1980.

 
clé de registre ouvrant sur le barillet pour l'émission des 17°
  
disque 45 tours promotionnel Selmer
pour la clarinette système Marchi (c.1978)

lundi 5 novembre 2012

JOYEUX ANNIVERSAIRE !


photo, collection privée D.W
Et oui, déjà quatre ans d'existence pour ce site, consulté 127.537 fois dans 104 pays depuis le 5 novembre 2008  !

samedi 27 octobre 2012

Clarinette en Ut à 10 clés de MICHEL à Paris


Clarinette en Ut en buis teinté, 11 clés carrées en argent massif, bagues en ivoire. perce 1,35 mm. bec à fil en ébène, non estampillé. vers 1810-1820

marque: (Lyre) / MICHEL / A PARIS / (fleur à 8 pétales) / C


Clarinet in C, stained boxwood, 11 silver keys (5 in saddles), ivory rings, bore 1,35 mm. Ebony mouthpiece not stamped. ca 1810-1820



Voir une autre clarinette en Ut à 6 clés carrées présentée page 122 du "Livre d'Or de la Clarinette".

See another 6-sq-key clarinet in C in the "Livre d'or de la Clarinette", page 122.





mardi 23 octobre 2012

Souvenir de La Couture-Boussey - sept.2012



Une version inattendue du P'tit Quinquin avec clarinette, clarinette basse courbe en métal Leblanc et clarinette contrebasse Leblanc. Ces "demoiselles" ont retrouvé le village où elles ont été fabriquées il y a ... 80 ans !
merci à René pour la photo

lundi 15 octobre 2012

DESSIN D'UN COR DE BASSET

Un de nos plus jeunes lecteurs nous a adressé un dessin illustrant un cor de basset en buis à 7 ou 8 clés laiton, bague et coude en ivoire,  pavillon en métal. Merci à Antoine C. de S-l-M

lundi 24 septembre 2012

Clarinette octocontrebasse LEBLANC à La Couture-Boussey (27)

Comparaison entre les clarinettes contrebasse, octocontralto et octocontrebasse fabriquées par Leblanc à La Couture entre 1930 et 1971.
Merci Frédéric pour cette vidéo à qui ne manque, hélas, que le son, l'octocontrebasse n'étant pas jouable en l'état. Excellent souvenir de cette journée à La Couture-Boussey.

lundi 13 août 2012

Clarinette Mib ANGOT et DUBREUIL à 6 clés pour gaucher

Le 13 août étant la journée interna-tionale des Gauchers (13% de la population mondiale), difficile d'échapper à cet instrument de la fin du 19° siècle spécialement inversé pour les gauchers "purs et durs" qui sont incapables de jouer avec la main gauche sur la partie supérieure de l'instrument et la main droite sur la partie inférieure.

Pour le système Oehler, on trouve de nombreux instruments pour gaucher du facteur allemand Adler dans la première moitié du 20° siècle. Par contre, les clarinettes système Boehm pour gaucher sont beaucoup plus rares en raison du coût de fabrication des clés,  de la réalisation à la main du corps, et des faibles commandes de ce type. 

samedi 30 juin 2012

NOUVELLE PUBLICATION EN SOUSCRIPTION jusqu'au 7 septembre 2012

LE LIVRE D'OR DE
LA CLARINETTE FRANCAISE
Index illustré des facteurs et marques
Revue Larigot n° spécial XXIV éditée par l'Acimv

188 pages couleurs, 800 notices et plus de 500 photographies d'instruments, de marques et d'estampilles d'instruments français, du 18° au 20° siècle.

DISPONIBLE PAR SOUSCRIPTION
adhérents ACIMV: 70€  /  non-adhérents: 80€ (port compris)
renseignements: claribole59@yahoo.fr

illustration de la couverture; clarinette en mib de Quignon fils à Charleville, ca 1850, système dit demi-Boehm avec clés de ventilation (trous satellites) à la main gauche.

 

mardi 8 mai 2012

Clarinette Kilbach à Graslitz vers 1930: un clétage très particulier

Cette clarinette estampillée "Kilbach Sohne à Graslitz" ressemble  de loin à une clarinette système Oehler avec une extension au Mib grave, mais en y regardant de plus près, plusieurs points de détails intéressants sont à analyser pour comprendre le fonctionnement très original de cet instrument .

Le corps du haut possède trois particularités:

1/ trou de registre sur le dessus comme les instruments améri-cains, pas sur le côté (allemand) ou en dessous (français)

2/ levier supplémen-taire gauche pour ouvrir la clé de La (A) pour trilles

3/ clé de levier entre les deux premiers anneaux ouvrant le trou satellite du premier anneau pour  correction de justesse, et pas une clé latérale de Fa/Do (F/C) comme sur les clarinettes allemandes.


Le corps du bas ressemble à un mélange de système Oehler et de système Boehm, avec ses trois clés pour l'auriculaire gauche et ses quatre clés sur deux niveaux pour l'auriculaire droit. S'y ajoute une clé de trille originale de Do#/Sol# (C#/G#) et une clé de pouce ouvrant la clé de Mib (Eb) grave.


L'appui sur l'anneau R1 ferme un trou satellite pour la correction des notes aigues (idem système Oehler) mais fait aussi agir une bascule servant à fermer la clé articulée de Sol# (G#) et facilitant ainsi un trille de DO#/SI (C#/B) dans le grave ou SOl#/Fa# (G#/F#) dans le clairon.
L'appui sur la clé située entre les anneaux R1 et R2 ouvre la clé de sol# (G#) articulée permettant ainsi un trille aisé de Sol-Sol# (G-G#).

La petite clé de résonnance fermée par l'anneau R2 ajuste les doigtés de fourche de Sib/Fa (Bb/F).


à gauche:
clarinette Kilbach à Graslitz

à droite:
clarinette O. Oehler à Berlin


à gauche:
clarinette Kilbach à Graslitz

à droite:
Clarinette Selmer à Paris, syst. Full-Boehm

L'originalité de la clarinette Kilbach vient de l'agencement de ses clés graves, comparée à un système Oehler:

1/ comme un système Boehm pour l'auriculaire droit.
2/ avec une disposition innovante pour l'auriculaire gauche, avec inversion des clés de Mi/SI (E/B) et de Fa#Do# (F#/C#), l'émission du Mi/Si ne nécessitant pas l'appui de la clé de Fa/Do droite comme sur les systèmes Oehler et donc pas de clé de "Do# patenté" comme les systèmes Albert. De plus la clé ajoutée sur le dessus qui est habituellement un levier supplémentaire pour le Sol#/Ré# (G#/D#) et dans l'exemple ci dessus une clé donnant Fa/Do (F/C)
3/ une clé de pouce droit donnant le Mib grave

fonctionnement de la clé de pouce droit:

A/ clarinette O.Oehler: levier ouvrant la clé de Fa#/Dõ# (F#/C#)
B/ autre clarinette O.Oehler: levier fermant la clé de Mi/Si (E/B)
C/ clarinette Kilbach: levier fermant la clé grave de Mib (Eb)

la marque Kilbach "Fils" à Graslitz est inconnue des principaux dictionnaires de facteurs d'instruments et c'est probablement celle d'un revendeur. L'auteur le plus probable de ce curieux instrument est la maison V. Kohlert's Söhne travaillant dans cette même ville tchèque à la frontière de l'Allemagne et à quelques kilomètres de Markneukirchen.

lundi 30 avril 2012

Clarinette extensible en Sib/La "High Pitch" de V. Kohlert's Söhne à Graslitz


Typique des instruments réalisés pour le marché nord-américain dans l'entre deux-guerres, avant l'hégémonie du système dit "Boehm", cette clarinette possède 13 clés et 4 anneaux. Le corps de l'instrument est en ébène et le clétage en maillechort brut. la clé de registre ouvre sur le dessus et les quatre clés graves possèdent des rouleaux en bakélite rouge.  Cet instrument a par contre la rare possibilité d'être extensible à 3 endroits pour baisser le diapason général d'un demi-ton, permettant ainsi de passer à un instru-ment en Sib à un instrument en La, ou bien d'un d'instru-ment au diapason haut (High Pitch), encore en usage aux USA à cette période à un diapason bas (low Pitch)




le tenon central est métallique et s'inserre dans une mortaise à double parois, elle aussi en métal

L'instrument a été réalisé par V. Kohlert sons à Graslitz en république tchèque vers 1930 et porte aussi la marque au fer en lettres dorées du revendeur canadien, "CHAS LAVALLEE / MONTREAL.

Selon le New Langwill Index, la maison V. Kohlert's Söhne a inventé en 1923 cette nouvelle clarinette pouvant jouer aux diapasons 435 ou 451
 

lundi 2 avril 2012

LE 100.000e VISITEUR LE 1er AVRIL 2012

 
Merci à tous les lecteurs qui depuis
102 pays suivent assidûment ce blog

dimanche 25 mars 2012

Oktavin / Octavin d'ADLER à Markneukirchen



 L'oktavin est un instrument à anche simple et perce conique inventé conjointement par Oscar Adler et Hermann Jordan, tous deux facteurs de la célèbre ville de Markneukirchen dans le Vogtland en Allemagne, suivant deux brevets allemands des 27 septembre et 11 octobre 1893 et d'un brevet anglais du 31 octobre de la même année. L'instrument est réalisé généralement en palissandre avec une culasse comme un basson, un clétage à l'origine de 14 clés nickelées et 3 anneaux et descendant au La grave. Il est accordé soit en Ut soit en Sib et mesure une quarantaine de centimètres de hauteur. Le pavillon est à angle droit et dirigé vers l'avant.

Quelques modèles ultérieurs possèdent une clé supplémentaire pour augmenter sa tessiture d'un demi-ton vers le bas (Sol#) comme l'exemple ci-dessous, extrait du catalogue Max Adler de 1930:


Des modèles droits ont aussi été réalisés, et il ne faut pas les confondre avec les tarogatos, les hautbois ou les clarinettes allemandes système Oehler.

un Oktavin droit et un Tarogato
Hautbois - Oktavin - Clarinette syst Oehler

Cet instrument n'aura jamais le succès escompté, emporté qu'il sera par la mode du saxophone soprano, beaucoup plus sonore et facile d'émisson. On trouve en général les Oktavins d'occasion en état quasi neuf, je suis intéressé par un exemplaire, mais pas aux tarifs annoncés sur certains sites marchands.
J'espère pouvoir vous faire découvrir la sonorité de l'Oktavin quand Frédéric maitrisera son nouvel instrument et pourra nous faire un solo sur "Oh Ouen ze Sains... les Marquion !"

lundi 20 février 2012

Clarinette en Ré de J. LUDWIG à Prague, vers 1820-1830

Voici les photos d'une clarinette de
J. Ludwig alias "J. Ludwik", facteur bohémien
inconnu de William Waterhouse dans son "New Langwill Index...."

clarinette en Ré (D) , corps en buis teinté, bagues en corne
5 clés carrées en laiton, montées sur blocs
pavillon très évasé avec une bague inférieure en laiton
longueur totale: 46,5 cm (bec postérieur)
clarinet in D, stained boxwood, rings in horn
5 brass square keys

mardi 24 janvier 2012

Quelques citations sur la clarinette (1ère partie)

Hector BERLIOZ:
La clarinette est un instrument épique (la frivole gaieté ne paraît pas lui convenir). Sa voix est celle de l'héroïque amour. Les unissons des clarinettes semblent représenter les amantes que le bruit des arènes exalte.


André GRETRY :
La clarinette en Si bémol est un instrument qui exprime la douleur. Lorsqu'il exécute des airs gais, il y mêle encore une certaine teinte de tristesse. "Si l'on dansait dans les prisons, je voudrais que ce fût au son de la clarinette".


GEVAERT :
Son timbre réalise à un degré imminent les qualités maîtresses de cette voix instrumentale, pureté et mordant joint l'éclat à la douceur.


Emile ZOLA :
Cet instrument représente l'amour sensuel, tandis que la flûte représente tout au plus l'amour platonique.


Raymond DEVOS :
Je me suis remis à la Clarinette. C'est ce qui se rapproche le plus de l'anglais.

Vous avez des citations concernant la clarinette ?
nous somme preneurs et attendons vos messages pour une prochaine publication dans ce blog.

dimanche 8 janvier 2012

Belwin Elementary Band Method, Bb clarinet (1945)

Belwin Elementary Band Method - Bb clarinet - for the development of the individual player, the ensemble, the complete band by Fred Weber, 39 pages, Belwin inc. 1945.
TOUT UN PROGRAMME, ET EN 39 PAGES, S'Il VOUS PLAIT !
PLUS COURT QUE LA METHODE KLOSE, MAIS POUR QUEL RESULTAT ?