samedi 27 juin 2020

clarinettes de PRUDENT à Paris et SAUTERMEISTER à Lyon

La vente de Vichy-enchères a proposé aujourd'hui à la vente de très beaux instruments à vent, notamment une flûte française XVIIIe en ivoire, des hautbois de Thomas Lot et Prudent, bassons de Triebert et Adler, pour les cuivres une basse d'harmonie de Muller, un cornet à pavillon peint et un clavicor alto de Guichard.

Peu de clarinettes à signaler pour cette vente, principalement les deux instruments qui suivent:


clarinette en Ut de PRUDENT à Paris
 buis, bagues ivoire, cinq clés carrées en laiton
bec postérieur en ébène ou grenadille

marque de Prudent surmontée d'une petite étoile et d'une lyre



clarinette en Ut de SAUTERMEISTER à Lyon
 buis teinté, bagues ivoire, cinq clés carrées en laiton
bec d'origine signé en ébène ou grenadille, vers 1810

marque de Sautermeister encadrée de quatre oiseaux en vol

lundi 25 mai 2020

SELMER: Clarinette métal à plateaux en Sib, vers 1935




Clarinette métal à plateaux pleins, numéro de série 5316
Vichy-enchères, vente du samedi 27 juin 2020, lot 350

samedi 28 mars 2020

Melun le 24 mars 2020: Manu Dibango, Papy Groove, nous a quitté !

Manu Dibango présentant un nouveau modèle de sax alto chez Selmer Paris

Pas de clarinette aujourd'hui, juste un dernier hommage à un grand monsieur de la musique qui nous a quitté cette semaine . Le Covid -19 a frappé encore une fois mais il n'effacera pas de nos souvenirs ton son de saxo, ta joie de vivre et ton rire si communicatif !

Salut Manu, Salut l'artiste !

Manu Dibango (Douala 1933 - Melun 2020)

mardi 24 mars 2020

Clarinette basse compacte Buffet-Crampon de 1935


Clarinette basse en Sib de forme compacte dite 'de théâtre" réalisée par Buffet-Crampon vers 1935, et descendant au Mib grave







Vichy enchères, lot 290

jeudi 5 mars 2020

Facture BUFFET-CRAMPON de 1850: Clarinette 13 clés et Clarinette Basse


- Cornet à 3 pistons 1er choix, tous les tons, 2 embouchures et pupitre et boite: 75 francs
- Cornet à 3 cylindres système Perinet, tous les tons, 2 embouchures, pupitre et boite: 110 francs
- Clarinette en Sib à 13 clés de cuivre, 2 becs, étui à 2 becs, sac, goupillon, pupitre: 110 francs
- Cor à 3 cylindres, tous les tons, 2 embouchures et pupitre: 160 francs
- 1 Triangle: 7,50 francs
- 1 Flûte tierce de musique en grenadille, garniture et 5 clés en maillechort: 50 francs
- 1 Clarinette Basse: 175 francs
- Cymbale turque grande dimension 13 pouces: 90 francs
- Castagnettes emmanchées: 10 francs

Cette intéressante et rare facture ancienne nous renseigne sur les ventes effectuées par la maison Buffet-Crampon en 1850: Une clarinette basse, une flûte tierce avec des clés déjà en maillechort et une clarinette à 13 clés encore en cuivre, plus la revente d'instruments en cuivre et de percussions à l'usage des armées et des harmonies.

mardi 4 février 2020

Clarinette Mib ANGOT et DUBREUIL à 6 clés pour gaucher

Le 13 août étant la journée interna-tionale des Gauchers (13% de la population mondiale), difficile d'échapper à cet instrument de la fin du 19° siècle spécialement inversé pour les gauchers "purs et durs" qui sont incapables de jouer avec la main gauche sur la partie supérieure de l'instrument et la main droite sur la partie inférieure.

Pour le système Oehler, on trouve de nombreux instruments pour gaucher du facteur allemand Adler dans la première moitié du 20° siècle. Par contre, les clarinettes système Boehm pour gaucher sont beaucoup plus rares en raison du coût de fabrication des clés,  de la réalisation à la main du corps, et des faibles commandes de ce type. 

photos extraites du livre "Le Livre d'Or de la Clarinette française" édité en 2012 par l'ACIMV. Quelques exemplaires sont encore disponibles. Nous contacter par email pour tout renseignement.

jeudi 16 janvier 2020

In Memoriam: William Rousselet

Au mois de mars 2011, William Rousselet, collectionneur français de clarinette nous quittait. Nous publions donc cette photo en sa mémoire pour le travail qu'il avait accompli en recensant les différentes marques et estampilles des facteurs français des 18e et 19e siècles. habile tourneur, il avait aussi réalisé une excellente copie en ivoire d'une clarinette 18e de Scherer que vous pouvez admirer sur la droite de cette vue. Il était par ailleurs trésorier de l'Association des Collectionneurs d'Instruments de Musique à Vent => ACIMV Paris

samedi 11 janvier 2020

BONNES FÊTES A TOUS !


11 janvier 2020: 290.000e connexion depuis le 5 novembre 2012 !

jeudi 28 novembre 2019

Clarinette en Ut, Raver à Bordeaux, vers 1800-1810


Clarinette en Ut à  5 clés carrées en laiton, corps en buis en 4 parties, baguée d'ivoire :

le bec (manquant)

le barillet (positionné à l'envers et une partie manquante dont une bague, sans doute raccourcie)

le corps supérieur

le corps intermédiaire

le corps inférieur et le pavillon en une seule pièce (manque la bague d'ivoire inférieure)

Estampille: (Grande étoile à 5 branches) / RAVER / A BORDEAUX / C



Malgré son aspect très 18ème siècle dans sa partie basse, c'est plutôt un instrument début 19ème (la grande clé de Fa#/Do# est traversée par une pointe métallique en laiton servant de guide et tous les ressorts sont rivés au clés)


Vente Millon, Apollium, Paris, novembre 2019

lundi 30 septembre 2019

dimanche 18 août 2019

Ebène et Ivoire (partie 1) : clarinettes françaises à 5 et 6 clés

de gauche à droite:
Clarinette en Fa de J.J Baumann, Paris, à 6 clés laiton (5+1) c. 1810
Clarinette en Ut de B. Raver, Bordeaux, 5 clés laiton, c.1800
Clarinette en Ut de J.J Baumann, Paris, à 6 clés argent, bec ivoire, c.1815
Clarinette en Ut de Labor, Toulouse, à 5 clés argent, c.1815

Les clarinettes du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle sont traditionnellement réalisées en buis, (bois européen facile à tourner), avec des bagues en ivoire ou en corne.

Certains modèles "haut-de-gamme", plus onéreux à l'achat, sont cependant disponibles en bois d'ébène ou de grenadille, bois tropicaux d'importation, avec des bagues en ivoire et des clétages (keyworks) en laiton ou en argent.


mercredi 14 août 2019

275.000ème connection à ce blog le mercredi 14 août 2019

mardi 18 juin 2019

Clarinette en Sib de PRUDENT à Paris, vers 1780

Clarinette en buis baguée d'ivoire, la bague inférieure étant monoxyle; Cinq clés en laiton à plaques carrées avec ressorts pris dans le bois. Corps inférieur et pavillon en une seule pièce.

La forme sur le haut de l'estampille (une fleur de lys ?) est différente du modèle courant utilisé à la même époque par ce facteur pour ses flûtes et ses hautbois.  

marque usuelle de Prudent: "à la fleur de lys"




Instrument vendu en février 2019 sur le site de W. Petit:  www.instruments-anciens.com

jeudi 13 juin 2019

270.000e connexion le 13 juin 2019

vendredi 24 mai 2019

Clarinette en Sib à 13 clés de TRIEBERT à Paris, vers 1810-1820

  
clarinette en sib baguée d'ivoire, buis teinté,
treize clés rondes et plates en laiton sur plaques ovales. 

La clé de Fa/Do est montée comme sur le premier modèle de clarinette à 13 clés de Müller, le système de bascule inversé sera ensuite la norme adoptée par pratiquement tous les facteurs de clarinette dans les années 1820-1840.

la seul marque visible est celle du pavillon, mais l'ensemble semble homogène.



salles des ventes de Vichy - samedi 18 mai 2019, lot 333

Peu d'instruments à treize clés possèdent le levier de Fa/Do de Iwan Müller: ils ont tous été fabriqués en France vers 1810-1820, soit peu de temps après son invention en 1809 par Müller en Allemagne (il travaille en 1808 avec Heinrich Grenser de Dresde sur une clarinette alto à 18 clés), son arrivée à Paris en 1810 et sa présentation en 1812 de la clarinette à la commission du Conservatoire de Paris. 

On peut citer comme exemples des clarinettes à 13 clés de: 

1/ Jacques François SIMIOT installé en 1808 à Lyon (collection Watel n°69, possède aussi la branche de pouce droit à la Müller)

2/ Clair GODFROY aîné installé à Paris vers 1813-1814 (collection Schackelton n°5092, musée d'Edinburg)

toutes avec des plaques de clés plates et non la nouvelle configuration de Muller avec des clés en pelle à sel et de nouveaux tampons

AUTRES FACTEURS POSSIBLES:

3/ Claude GENTELLET (ouvrier luthier à qui Müller a demandé la construction de son instrument, il s'installe ensuite à son compte vers 1816-1817) pas d'instrument localisé

4/ Guillaume François SAGET installé à Bordeaux vers 1802 (il a travaillé avec Müller sur le développement du nouvel instrument) pas d'instrument localisé

Cette clarinette de TRIEBERT (installé à Paris en 1810) s'ajoute donc à cette liste peu fournie, mais qui ne rassemble que des facteurs renommés pour leur inventivité ainsi que la qualité de leurs instruments et clétages. Elle a été acquise par le Musée des Instruments à Vent de La Couture-Boussey (27 Eure).

dimanche 7 avril 2019

Clarinette en La de Buhner & Keller à Strasbourg, vers 1840-1845, avec un système à 11 clés peu courant



Clétage très original avec des tampons coniques non articulés et maintenus par la pointe. Les tampons en liège sont traversés par une vis et semblent former un résonateur. Les trous couverts par des clés sont chemisés en métal (Cf. brevets de Wood en Angleterre) Un rouleau pour la clé Sol#/Mib de l'auriculaire droit permet de glisser vers le Fa/Do, par contre pas de rouleau pour les grandes clés de l'auriculaire gauche.

  
  La clé de Do#/Sol# possède une protubérance permettant aussi de mouvoir la clé avec l'index droit. Cette forme sera adoptée sur les systèmes allemands type Ohler au XXe siècle.
salle des ventes de Brest - mars 2019 - dr

mardi 26 mars 2019

vente d'une collection de clarinettes - Paris 23 mars 2019

de gauche à droite

clarinette en La système Boehm par Gentellet-Prestreau à Paris, vers 1860
clarinette en La à 6 clés de Godfroy aîné, bec de Neerman à Paris, vers 1850
clarinette en Mib à 13 clés et 2 anneaux de Pfaaf à Kayserslautern, vers 1860



clarinette en La à 6 clés carrées de D'Almaine et Co, Londres, vers 1840
clarinette en Sib à 8 clés carrées de Cramer, Londres, vers 1805

vente aux enchères Fauve à Paris - samedi 23 mars 2019 - collection D.D, droits réservés

vendredi 8 mars 2019

Clarinette Thibouville-Cabart à doigté de Saxophone, vers 1870-1880


Les clarinettes à doigté de saxophone ont été prévues, comme leur nom l'indique... pour les saxophonistes. Elles leur permettent ainsi de jouer de la clarinette sans (trop) changer  leurs doigtés de base. 


La main supérieure reprend une composante de système simple: le pouce appuyé donne dans l'aigu un Do# comme pour les clarinettes allemandes (Do en syst. Boehm). 

Par contre le doigté de l'index droit main inférieure donne dans l'aigu un Fa comme le système Boehm (ce serait un Fa# en système simple). Les clés graves sont simples, sans doublures, comme sur le saxophone.