mercredi 14 août 2019

275.000ème connection à ce blog le mercredi 14 août 2019

mardi 18 juin 2019

Clarinette en Sib de PRUDENT à Paris, vers 1780

Clarinette en buis baguée d'ivoire, la bague inférieure étant monoxyle; Cinq clés en laiton à plaques carrées avec ressorts pris dans le bois. Corps inférieur et pavillon en une seule pièce.

La forme sur le haut de l'estampille (une fleur de lys ?) est différente du modèle courant utilisé à la même époque par ce facteur pour ses flûtes et ses hautbois.  

marque usuelle de Prudent: "à la fleur de lys"




Instrument vendu en février 2019 sur le site de W. Petit:  www.instruments-anciens.com

jeudi 13 juin 2019

270.000e connexion le 13 juin 2019

vendredi 24 mai 2019

Clarinette en Sib à 13 clés de TRIEBERT à Paris, vers 1810-1815

  
clarinette en sib baguée d'ivoire, buis teinté,
treize clés rondes et plates en laiton sur plaques ovales. 

La clé de Fa/Do est montée comme sur le premier modèle de clarinette à 13 clés de Müller, le système de bascule inversé sera ensuite la norme adoptée par pratiquement tous les facteurs de clarinette dans les années 1820-1840.

la seul marque visible est celle du pavillon, mais l'ensemble semble homogène.



salles des ventes de Vichy - samedi 18 mai 2019, lot 333

Peu d'instruments à treize clés possèdent le levier de Fa/Do de Iwan Müller: ils ont tous été fabriqués en France vers 1810-1820, soit peu de temps après son invention en 1809 par Müller en Allemagne (il travaille en 1808 avec Heinrich Grenser de Dresde sur une clarinette alto à 18 clés), son arrivée à Paris en 1810 et sa présentation en 1812 de la clarinette à la commission du Conservatoire de Paris. 

On peut citer comme exemples des clarinettes à 13 clés de: 

1/ Jacques François SIMIOT installé en 1808 à Lyon (collection Watel n°69, possède aussi la branche de pouce droit à la Müller)

2/ Clair GODFROY aîné installé à Paris vers 1813-1814 (collection Schackelton n°5092, musée d'Edinburg)

toutes avec des plaques de clés plates et non la nouvelle configuration de Muller avec des clés en pelle à sel et de nouveaux tampons

AUTRES FACTEURS POSSIBLES:

3/ Claude GENTELLET (ouvrier luthier à qui Müller a demandé la construction de son instrument, il s'installe ensuite à son compte vers 1816-1817) pas d'instrument localisé

4/ Guillaume François SAGET installé à Bordeaux vers 1802 (il a travaillé avec Müller sur le développement du nouvel instrument) pas d'instrument localisé

Cette clarinette de TRIEBERT (installé à Paris en 1810) s'ajoute donc à cette liste peu fournie, mais qui ne rassemble que des facteurs renommés pour leur inventivité ainsi que la qualité de leurs instruments et clétages.

dimanche 7 avril 2019

Clarinette en La de Buhner & Keller à Strasbourg, vers 1840-1845, avec un système à 11 clés peu courant



Clétage très original avec des tampons coniques articulés maintenus par la pointe. Un rouleau pour la clé Sol#/Mib de l'auriculaire droit permet de glisser vers le Fa/Do, par contre pas de rouleau pour les grandes clés de l'auriculaire gauche.

  
  La clé de Do#/Sol# possède une protubérance permettant aussi de mouvoir la clé avec l'index droit. Cette forme sera adoptée sur les systèmes allemands type Ohler au XXe siècle.
salle des ventes de Brest - mars 2019 - dr

mardi 26 mars 2019

vente d'une collection de clarinettes - Paris 23 mars 2019

de gauche à droite

clarinette en La système Boehm par Gentellet-Prestreau à Paris, vers 1860
clarinette en La à 6 clés de Godfroy aîné, bec de Neerman à Paris, vers 1850
clarinette en Mib à 13 clés et 2 anneaux de Pfaaf à Kayserslautern, vers 1860



clarinette en La à 6 clés carrées de D'Almaine et Co, Londres, vers 1840
clarinette en Sib à 8 clés carrées de Cramer, Londres, vers 1805

vente aux enchères Fauve à Paris - samedi 23 mars 2019 - collection D.D, droits réservés

vendredi 8 mars 2019

Clarinette Thibouville-Cabart à doigté de Saxophone, vers 1870-1880


Les clarinettes à doigté de saxophone ont été prévues, comme leur nom l'indique... pour les saxophonistes. Elles leur permettent ainsi de jouer de la clarinette sans (trop) changer  leurs doigtés de base. 


La main supérieure reprend une composante de système simple: le pouce appuyé donne dans l'aigu un Do# comme pour les clarinettes allemandes (Do en syst. Boehm). 

Par contre le doigté de l'index droit main inférieure donne dans l'aigu un Fa comme le système Boehm (ce serait un Fa# en système simple). Les clés graves sont simples, sans doublures, comme sur le saxophone.



dimanche 24 février 2019

Clarinette incomplète de Geist à Paris, vers 1775-1780









instrument en vente sur le site Ebay France en février 2019

lundi 14 janvier 2019

Ebène et Ivoire (partie 1) : clarinettes françaises à 5 et 6 clés

de gauche à droite:
Clarinette en Fa de J.J Baumann, Paris, à 6 clés laiton (5+1) c. 1810
Clarinette en Ut de B. Raver, Bordeaux, 5 clés laiton, c.1800
Clarinette en Ut de J.J Baumann, Paris, à 6 clés argent, bec ivoire, c.1815
Clarinette en Ut de Labor, Toulouse, à 5 clés argent, c.1815

Les clarinettes du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle sont traditionnellement réalisées en buis, (bois européen facile à tourner), avec des bagues en ivoire ou en corne.

Certains modèles "haut-de-gamme", plus onéreux à l'achat, sont cependant disponibles en bois d'ébène ou de grenadille, bois tropicaux d'importation, avec des bagues en ivoire et des clétages (keyworks) en laiton ou en argent.


samedi 12 janvier 2019

Clarinette en Ut de RAVER à Bordeaux, vers 1790-1800

Cette clarinette est sans doute une des plus anciennes connues portant la marque de "RAVER à BORDEAUX"


clarinette en Ut, ébène et ivoire, 5 clés carrées en laiton. Les ressorts des deux grandes clés sont rivées aux clés, les trois autres au bois de l'instrument.  Bec en ivoire non estampillé.
perce: 13,8 mm longueur de l'instrument sans le bec: 542 mm. 
(etoile 5 branches) / RAVER / A BORDEAUX /C

clarinet in C, ebony & ivory, 5 sq-key in brass. 2 springs attached to key (2 low keys) and 3 atttached to wood. Mouthpiece in ivory not stamped
Bore: 13,8 mm /  Length without mouthpiece: 542 mm. 

Les RAVER ont été facteurs d'instruments à vent dans le premier tiers 19° puis marchands de musique, éditeurs et impressarios pour les artistes musiciens de l'époque à Bordeaux et Paris.


Cet instrument fait partie du "Livre d'Or de la Clarinette Française" édité par souscription par l'Association des Collectionneurs d'Instruments  de Musique à Vent. (quelques exemplaire sont encore disponibles en nous contactant via ce blog).

lundi 31 décembre 2018

2008-2018: LES 10 ANS DU BLOG SUR LA CLARINETTE !

En novembre 2008 débutait l'existence de ce blog spécialisé sur la clarinette ancienne. Près de 320.000 connexions depuis 2008, plus de 250.000 depuis 2012 - merci pour votre fidélité.

Je partage avec vous la première illustration de ce blog, parue le 5 novembre 2008 !


Clarinette en Sib de Michel AMLINGUE avec corps de rechange en La
corps en buis bagué d'ivoire, Paris, vers 1780-1785
clétage en laiton avec des coulisses extensibles
pour les deux grandes clés du corps inférieur
becs en ivoire et en ébène, tous deux estampillés de ce facteur.

mercredi 14 novembre 2018

Clarinette syst. Müller avec fausse estampille Adolphe SAX à Paris




Et encore une marque fantaisiste attribuée à Adolphe SAX !

Le "faussaire" n'est pas très doué avec ses fers à marquer, ni avec le tournage de ses bagues refaites !

Une collection originale à commencer: Avec tous les faux instruments bricolés et réattribués à Sax, il y a de quoi faire ! Ne pas attendre, les prix montent pour ces pièces uniques en leur genre ...
(Vichy-enchères, vente du 10 novembre 2018, lot 278)

dimanche 30 septembre 2018

Jeu de 3 clarinettes de JUNG à Marseille, vers 1830-1840

Clarinettes en buis ondé baguées d'ivoire, à 13 clés en laiton, accordées en Ut, Sib et La, par JUNG à Marseille, dans le coffret d'origine avec leurs trois becs en ébène et ligatures métalliques. 

Deux supports de lyre pour partition - un pour chaque corps de l'instrument au choix - ont été rajoutés à la clarinette en Sib, seul instrument destiné à défiler. Ce n'est pas le cas de celles en Ut et La destinées aux parties d'orchestre.
ancienne collection B. Kampmann n°79-80-81

dimanche 19 août 2018

Clarinette PIERRAT, France, fin XVIIIe siècle



Clarinette en Sib, en buis bagué d'ivoire, cinq clés carrées en laiton.
Le pavillon et le corps inférieur sont en une seule pièce.

 le pavillon possède une bague inférieure monoxyle (accident).



marque: (fleur de lys) / PIERRAT / (fleur de lys)

Vichy-Enchères: vente du 7 avril 2018, lot n°230

Ce facteur nous était totalement inconnu jusqu'à la découverte de cet instrument.
Les PIERRAT sont surtout installés dans l'Est de la France pour la période précitée, l'épicentre se trouvant dans les Vosges.

Voila une belle recherche à effectuer pour les spécialistes de cette région ! N'est-ce pas RP?





jeudi 12 juillet 2018

Double-Boehm: Prospectus 1959 France

"Recommandez-là à tous les élèves,
ce sont eux qui en ont plus besoin ..."
"...En trois ans, plus de 1.500 sociétés, leurs chefs, leurs professeurs et leurs élèves nous ont fait confiance pour leurs achats ..."

mardi 12 juin 2018

Clarinette en Ut à 6 clés de EULRY, vers 1840-1850 (Mirecourt ?)


Clarinette en Ut en buis teinté, bagues monoxyles, 5 clés rondes et plates en laiton montées sur bagues ou bulbe à l'exception de la clé de Ut#/Sol# montées sur une plaque rectangulaire. Les ressorts sont rivés aux clés. Le bec est manquant.


instrument proposé sur Ebay-France en juin 2018

Les trous fermés par des clés sont tous fraisés. Une pointe métallique pénétrante sert de guide à la grande clé de Fa#/Ut#. Des flipots sont installés de façon préventive à plusieurs endroits pour éviter les fentes. Instruments en bon état sauf le pavillon (manques et fentes traversantes)


Plusieurs EULRY sont dans le domaine de la lutherie au XIXe siècle à Mirecourt (Vosges) et certains dans la fabrication et le commerce des pianos comme Nicolas EULRY (1828-1887 Mirecourt).

Fabrication probable par Armand FERRY (1806-1870) fabricant puis marchand d'instruments à vent à Mirecourt.

Cette clarinette est prévue pour la musique populaire ou pour un amateur, le clétage étant plus proche des instruments des années 1780-1800 avec juste une perce et des diamètres de trous de jeu plus larges pour obtenir plus de puissance. 

Type d'instrument encore dans les catalogues de vente jusqu'à la guerre de 1914-1918. Nous sommes bien loin du système Müller ou même des modèles dits Boehm développés par Buffet et Klosé à la même époque !

Pour en savoir plus sur Armand FERRY et les autres facteurs d'instruments à vent à Mirecourt, consultez le site de René Pierre, adhérent de l'association ACIMV: