dimanche 28 décembre 2014

Clarinette mongole Ever Buree (suite)

Ever Buree moderne, avec corps en ébonite noire et clétage en laiton

Voici la définition de cet instrument donnée sur le wikipedia français:

L' ever buree (parfois nommé surnaï) est un instrument de musique mongol de la famille des clarinettes courbes. Alors que son nom signifie «corne» (ever) - «trompette» (buree), sa sonorité et sa tessiture sont celles d'une clarinette de basset.

Techniquement, il s'agit d'un tuyau presque cylindrique recourbé de manière circulaire pour que le pavillon de l'instrument se glisse sous le bras droit. Un bec et une anche simple du même genre que le saxophone alto sont fixés en haut de ce tuyau.

Le clétage en laiton, recopié de ceux existant sur les instruments occidentaux, est assez complexe et comporte de nombreuses clefs de trille et plusieurs clefs héritées de la clarinette allemande (avec des possibilités de glissement). C'est un instrument quintoyant, il existe une clé permettant de passer au registre aigu .

Inventé il y a peu (dans les années 1970), cet instrument renforce l'orchestre typique mongol dans les graves. Il est l'un des neuf instruments de cet orchestre, le 9 étant un chiffre porte-bonheur.

Pour compléter cet article, voir aussi nos posts plus anciens  (chercher Ever Buree dans la liste ci-contre)

samedi 27 décembre 2014

EXPOSITION DE ST-CLOUD (partie2): Clarinettes populaires en roseau

Launeddas (Sardaigne), Arghuls (Tunisie, Maroc, Egypte), Xeremia et Reclam de Xeremies (Ibiza, Baléares), pakou ou pku (Arménie), muse chalumeau double de Charavines (France)

mercredi 24 décembre 2014

EXPOSITION DE ST-CLOUD (partie3): Tarogatos, Dupinophones, Octavin et Cie

sur le côté gauche: (gauche à droite)
deux dupinophones de DUPIN vers 1900, deux chalumeaux modernes, une "primer clarinet"de O'BRIEN vers 1950, un clar-o-sax conique en métal de CONN, vers 1930, un chalumeau populaire

sur le mur du fond (gauche à droite):
Clarinette basse en Ut système simple de BUFFET-CRAMPON & Cie, début 20ème
Clarinette alto en Mib de SELMER, vers 1950
Clarinette basse Sib en buis teinté système Boehm de BUFFET-CRAMPON & Cie, vers 1870
Clarinette basse de théatre de BUFFET-CRAMPON & Cie, vers 1935

au milieu de la vitrine:
3 tarogatos (Roumanie), 20ème siècle
Une clarinette populaire mongole Ever Buree, vers 1970
un Octavin d'ADLER, vers 1900

Clarinette Sib à 9 clés de GRIESLING & SCHLOTT à Berlin, vers 1820-1830


Clarinette Griesling & Schlott à Berlin en Sib, 9 clés carrées montées sur blocs, bagues en ivoire. Les deux grandes clés du corps inférieur sont étirables pour s'adapter à un corps de rechange en La (manquant); le bec n'est pas d'origine.
(ebay france novembre 2014)



Firme établie entre 1801 et 1835 par partenariat entre Johann Conrad Griessling [Griesling] (1771-1835) et Balthasar Melchior Schlott (a1778-p1841), tous deux anciens ouvriers de Kirst à Postdam de 1787 à 1801. Ils étaient fournisseurs de la cour royale de Prusse et de l'Armée pour tous les instruments à vent, aussi bien bois que cuivres. Le célèbre clarinettiste Heinrich Bärmann utilisa dès 1809 une clarinette à 10 clés de leur fabrication, et ce jusqu'à la fin de sa carrière.
Au décès de Griessling en 1835, des suites d'une blessure à la tête, Schlott continua le commerce sous son propre nom jusqu'en 1841.


vendredi 28 novembre 2014

EXPOSITION DE SAINT-CLOUD: Quelques Clarinettes et chalumeaux ... (partie 1)

Clarinettes en métal des 19e et 20e siècles: 
de la piccolo en Sib aigu à la basse en Sib
l'instrument en mib à droite est en fait une clarinette en bois recouverte de métal
clarinettes françaises entre 1780 et 1845: 
tonalités de Fa aigu, Mib, Ré, Ut, Si bémol, Si bécarre et La.
modèles de 5 clés à 12 clés carrées ainsi que de 13 à 17 clés rondes et en pelle à sel (syst. simple et Boehm)
ensemble de 3 chalumeaux (alto, ténor et basse), 1 clarinette d'amour, 3 cors de basset, 1 clarinette alto prototype en Fa et 3 clarinettes contra-alto en Mib, bois ou métal.

pour découvrir d'autres instruments exposés, venez nous rencontrer sur ce site:


vendredi 21 novembre 2014

Vive Sainte-Cécile !


Carte postale française, vers 1930, d'un musicien jouant d'une clarinette française système Albert à 13 clés et deux anneaux avec grande clé de mi-si/fa#-Do# pour l'annulaire gauche brevetée.


Ce type d'instrument dit "système Albert", directement issu de la clarinette à 13 clés d'Iwan Muller et du système Sax à deux anneaux a été en faveur pendant toute la première moitié du 20ème siècle, tant chez les musiciens de jazz que ceux de musique folklorique, en France et à l'étranger (Bretagne, Grèce, Europe de l'Est...).
C'est encore, par exemple, l'instrument joué par le jazzman-acteur-réalisateur Woody Allen.

jeudi 16 octobre 2014

Clarinettes KAYSER à Hambourg

Article à découvrir sur le site de nos amis membres de l'Acimv:

samedi 15 mars 2014

Clarinettistes bretons en Cornouaille vers 1905


clarinettes en buis à cinq ou six clés en pelle à sel
montées sur les bagues circulaires ou sur le bulbe
Carte postale ayant circulée en 1906 (collection D.W)

samedi 8 mars 2014

Le Dupinophone


Pour découvrir le dupinophone, (sorte de petite clarinette simplifiée ou plutôt de chalumeau jouet inventé à la fin du XIXe siècle par monsieur Dupin), nous vous conseillons d'aller faire un tour sur le blog de René Pierre:

Et pour vous mettre l'eau à la bouche, José a même changer de répertoire, délaissant la bossa nova et Benny Goodmann pour vous interpréter de la musique Renaissance, c'est peu dire !






samedi 18 janvier 2014

Clarinettes DUBOIS et COUTURIER à Lyon, vers 1828

 petite clarinette en Mib, buis et ivoire, 5 clefs carrées en laiton
  clarinette en Ut, buis et ivoire,  8 clefs carrées en laiton (6+2)
  clarinette en Sib, buis et ivoire, 6 clefs carrées en laiton  
Le partenariat entre Emmanuel Dubois et Jacques Couturier sous la marque "DUBOIS & COUTURIER" durera d'au moins 1828 à 1837. Ils employaient 12 ouvriers luthiers en 1834 et 10 en 1835.
Par la suite, les différentes raisons sociales estampillées sur les instruments seront:
- 1838-1847  DUBOIS & Cie
- 1848-1851  DUBOIS & PROJEAN
- 1853-1854  DUBOIS
Couturier était spécialisé dès 1812 dans les bois puis dans les cuivres et Emmanuel Dubois , gendre et successeur de Charles Rust, dans les bois; ils pouvaient ainsi être polyvalents et complémentaires dans la fourniture d'instruments pour l'armée comme à la même époque à Lyon les maisons Sautermeister et Muller.


les clarinettes en Ut et Sib sont conservées dans une boîte à double étage et avec deux becs à fil originaux et estampillés (un est abimé à son extrémité supérieure)