dimanche 30 mai 2010

Brevet déposé en 1921 par Emile BUFFET



Cet instrument estampillé "Breveté S.G.D.G" (Sans Garantie Du Gouvernement) semble, de prime abord, dénué de différence majeure avec un système Boehm usuel.

En fait la seul différence notable est la connexion entre les deux corps située sur le dessus et non comme de coutume sur le côté droit des deux corps de l'instrument.
Cette légère modification a donné lieu à une demande de brevet d'invention déposée par monsieur Emile Buffet de Paris le 25 mai 1921. Il obtiendra la délivrance de son brevet le 4 février 1922 et ce dernier sera publié le 25 avril 1922 (Brevet français 536.008, préservé à l'INPI, Paris)


Cette estampille, surmontée d'une couronne de laurier, est rare et le lien de cet Emile BUFFET n'est pas établi à ce jour avec la célèbre famille de luthiers parisiens et mantois. Elle prouve en tout cas que le brevet d'Emile BUFFET a été appliqué à la clarinette vers les années 1922-1930. L'instrument a été trouvé dans un étui postérieur de style "Couesnon" des années 1950.


La flèche rouge indique la connexion entre les deux corps déplacée sur le dessus.
La flèche verte quand à elle montre le rivetage du ressort plat en dessous de la clé grave de fa# à gauche, pratique abandonnée dans les années 1930.

Cet extrait de la planche du brevet original d'Emile BUFFET montre sur les figures 1 et 2 le montage usuel de la connexion entre les deux corps et le passage de cette connexion en dessous des clés de cadences utilisées par le côté de l'index droit.
La figure 3 montre le montage de cette même connexion suivant les indications du brevet ci-dessous.

Texte du brevet Fr 536.008 déposé par Emile BUFFET en 1921 et publié en 1922
clarinet french patent, klarinette

Aucun commentaire: